« Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire » Jean Jaurès

Jean Jaurès

Jean Jaurès illustra parfaitement sa propre citation au cours de sa vie, en exprimant ses idées dans ses livres mais aussi dans les articles qu’il rédigea pour différents journaux tels que La Dépêche du Midi et L’Humanité, journal dont il est d’ailleurs le fondateur. Cet éminent personnage exerça également ses talents de journaliste dans le quotidien d’actualité de son parti, Le Midi Socialiste.

Ce corpus rassemble donc plus de 400 articles qu’il rédigea durant la période 1909-1914. Ces articles pluridisciplinaires sont représentatifs de sa carrière, qui le fut tout autant : à la foi professeur, homme politique, philosophe, écrivain, historien et journaliste. En effet ces derniers abordent divers thèmes qui lui sont chers tels que l’enseignement, la laïcité, la protection des droits sociaux et syndicaux pour les mineurs et les salariés. Fervent défenseur du prolétariat, il apporte alors son soutien aux ouvriers en grève, qui luttent pour la défense de leurs droits. Jean Jaurès utilise aussi la presse comme moyen de communication pour dénoncer la corruption. Notamment lorsque des scandales éclatent concernant certaines affaires politico-militaires, il dénonce dans ses écrits l’avidité de certains, soutenus par le gouvernement en place, au moment où leur responsabilité est incriminée. Citons par exemple, l’affaire des mines de l’Ouenza en mars 1909 et l’affaire Rochette, où Jaurès est parti prenante en tant que président de la commission d’enquête. Autre sujet récurrent dans ses articles, la loi établissant un service militaire de trois ans. Il la décrit comme étant « un crime contre la République et contre la France », elle constitue alors une menace pour la paix et la santé des soldats, qui se doivent de vivre dans des conditions d’insalubrité totale. Enfin homme de lettres, Jaurès transforme, par moment, ses chroniques en rubriques littéraires. Il se sert ainsi de la littérature pour illustrer ses idéaux politiques.

Néanmoins ce corpus ne rassemble pas uniquement des articles dont Jaurès est l’auteur mais aussi les retranscriptions des discours qu’il a prononcé entre 1909 et 1914, vous y retrouverez donc les plus mémorables tels que celui de son grand meeting à Berlin, pour la paix et l’organisation d’un socialisme international ou encore certaines de ses interventions à la Chambre des députés. Un moyen de voir alors quel grand orateur il était et de revivre ces grands moments historiques.

Cet ensemble de texte comprend enfin une dizaine d’articles ayant pour thème l’assassinat de Jean Jaurès et ses funérailles. Sont également consignés les discours de ses compatriotes et amis socialistes, qu’ils ont prononcé au cours de ses obsèques.

Au vu de ces plus de 400 articles dont il est le principal rédacteur, on peut en conclure que ses pensées restent encore d’actualité. Il sut discerner les grands problèmes de notre époque, c’est pourquoi beaucoup cherchent à s’attribuer son héritage politique. Ce constat restera-t-il vrai longtemps ?

Célia Delample