2018… Tolosa occitana

Depuis le mois de  juin et jusqu’en décembre prochain, la Ville de Toulouse met à l’honneur la langue et la culture occitanes  à travers de multiples rencontres, conférences et concerts.

La Bibliothèque de Toulouse participe à cette célébration avec des séances de lectures, de contes, des ateliers et des spectacles présentés à la Bibliothèque d’Etude et du Patrimoine (BEP) et dans les médiathèques Danièle Damin, des Minimes et des Pradettes. Des films, produits ou réalisés en Occitanie, sont projetés à la Médiathèque José Cabanis.

La langue occitane est bien présente à la Bibliothèque de Toulouse et plus particulièrement à la Bibliothèque d’Étude et du Patrimoine. La collection s’élève à plus de 7 000 documents datant du Moyen Âge à nos jours dont 2 000 empruntables à domicile. Elle regroupe des  manuscrits, des livres anciens et contemporains, des brochures, des Cd de musique et DVD,  à cela s’ajoutent plus de 90 titres de revues et journaux du 19e siècle à nos jours ainsi que 320 documents numériques que vous pouvez retrouver dans la collection « Langue d’Oc » de Rosalis.

Collection « Langue d’Oc » de Rosalis

Du Ramelet moundi… je voudrais le père

Parmi ces trésors, nous trouvons les écrits poétiques de Pèire Godolin (1580-1649) (en occitan se prononce « Pèyré Goudouli ») qui fut le grand poète toulousain du 17e siècle apprécié à la fois par les grands seigneurs (Henri II de Montmorency, Adrien de Monluc) et par le petit peuple.

Pierre Goudouli, poète de Toulouse par Antoine de TROY. Ville de Toulouse, musée des Augustins

Véritable icône populaire au 17e siècle, il naît et meurt à Toulouse.

Acte de décès de Pèire Godolin en septembre 1649. Paroisse de Saint-Etienne GG 240. Ville de Toulouse, Archives municipales.

en laissant derrière lui une œuvre maîtresse de la littérature occitane , le fameux  «Le Ramelet moundi » que l’on peut traduire par «le Bouquet toulousain ».  Cette composition multiforme rédigée en occitan  se compose à la fois  de poèmes légers et profonds, de noëls mais aussi de chansons à boire et de textes en prose écrits pour les fêtes carnavalesques toulousaines … Cinq éditions successives seront publiées entre 1617 et 1647/1648,  chaque nouvelle édition étant augmentée de nouvelles « floretas » (fleurs) c’est à dire de nouveaux poèmes. Cette œuvre de Godolin est essentielle pour la connaissance de l’occitan toulousain du 17e siècle.

Le Ramelet moundi, édition de 1617 – Bibliothèque de Toulouse, Res. D XVII 55

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *