titre

Présentation de la Bibliothèque d'étude et du patrimoine

introduction

La Bibliothèque d'étude et du patrimoine, d'où proviennent la majeure partie des documents originaux de Rosalis, a été construite de 1932 à 1935 par l'architecte toulousain Jean Montariol. Découvrez les collections et la riche histoire de la bibliothèque.

Consultation des originaux

 

Grande salle et coupole de la BEP Toulouse

 

 

La numérisation permet d'accéder à distance à des documents originaux souvent fragiles qu’il convient de préserver en évitant de les manipuler trop souvent. Toutefois, les ouvrages numérisés par la Bibliothèque de Toulouse peuvent dans certaines conditions être consultés dans les salles de lecture de la Bibliothèque d’étude et du patrimoine.

Les lieux et horaires de consultation

Le catalogue de la bibliothèque de Toulouse

Le catalogue des manuscrits

 

A la découverte du bâtiment

Façade BEP - Photo. B. Aiach      Grande salle et coupole de la BEP Toulouse

Grande salle de la BEP Toulouse      Réserve de livres anciens (BEP Toulouse)

La Bibliothèque d'étude et du patrimoine, d'où proviennent les documents originaux de Rosalis, a été construite de 1932 à 1935 par l'architecte toulousain Jean Montariol. Inaugurée en 1935, elle est emblématique de l'architecture Art déco des années 1930. L'ambition de la municipalité d'alors était de "faire de cette bibliothèque le palais rêvé des livres et des travailleurs".

Dans ses espaces publics, plusieurs disciplines artistiques se côtoient et se répondent : 

  • la sculpture : la frise sculptée de Sylvestre Clerc sur la façade, les fontaines surplombées des statues La jeune littérature et La littérature classique par Henry Parayre de part et d’autre de l’entrée extérieure, les cartouches de Georges Vivent au-dessus de l’entrée extérieure ;
  • la peinture : le tableau La joie dans la lecture par Edouard Bouillière dans le second hall, la fresque de marc Saint-Saëns intitulée Le Parnasse occitan dans la grande salle de lecture ;
  • le vitrail et la verrerie : le vitrail d’André Rapp L’éducation de l’enfance visible depuis le hall d’entrée, la coupole qui domine la grande salle de lecture constituée de béton dans lequel sont insérés des cabochons de verre dessinant une rosace ;
  • la mosaïque : sol en mosaïques polychromes 
  • la ferronnerie d’art : porte monumentale en bronze par Raymond Subes.

Statue Henry Parayre La joie dans la lecture  Coupole de la BEP  Vitrail L'Education de l'enfance  Mosaïque de la BEP  Porte monumentale de la BEP

© Photographies B. Aiach

Elle est inscrite à l'inventaire des monuments historiques depuis 1994. Au tournant de l’an 2000, un grand chantier de rénovation est mené, avec l’architecte M. Letellier comme maître d’œuvre. Il introduit des signes forts de modernité : réalisation d’un sas monumental en verre au hall d’entrée, interventions originales dans le choix des couleurs, réalisation d’un parquet, choix d’un mobilier contemporain (tables de Norman Foster, chaises de Fritz Hansen).

A la découverte des collections

Livre d'heures (BEP)

 

La Bibliothèque d'étude et du patrimoine de Toulouse est l'héritière de deux importantes bibliothèques publiques du XVIIIe siècle, qui fusionnent en 1866 :

  • la bibliothèque du Clergé, fondée en 1775 par un don de l'abbé Benoît d'Héliot et installée par l’archevêque Loménie de Brienne dans les locaux de l’actuelle préfecture
  • la bibliothèque du Collège royal ouverte aux Toulousains par l’archevêque Loménie de Brienne en 1782. Après la Révolution, les collections s’accroissent des bibliothèques confisquées aux couvents de la ville (Augustins, Jacobins, Cordeliers, Minimes…) ou aux Émigres. Cette bibliothèque devient municipale en 1803.

En 1897, la Bibliothèque est classée en raison de la richesse de son fonds. Depuis, l’accroissement des collections ne cesse de se faire, par achats, dons ou dépôts.

 

 


Livres anciens (BEP Toulouse)

Les collections de la Bibliothèque d'étude et du patrimoine sont constituées …

  • du fonds ancien, qui regroupe les ouvrages imprimés (livres, journaux, revues, brochures, cartes, plans, estampes) de 1501 à 1815 ;
  • des fonds musicaux constitué de partitions et de livrets concernant principalement l’opéra français ;
  • des fonds du XIXe siècle parmi lesquels on retrouve la littérature populaire, des ouvrages scientifiques, des reliures d’éditeurs ;
  • des fonds de presse ancienne et contemporaine ;
  • des fonds régionaux où figurent en bonne place l'occitan et l'histoire locale ; 
  • du fonds de conservation jeunesse qui regroupe des documents patrimoniaux destinés à un public jeune édités entre 1850 et 1980 et des documents contemporains postérieurs à 1980 au titre du patrimoine de demain ;
  • des manuscrits du Moyen-Age à nos jours ; 
  • des documents rares et précieux : incunables, éditions rares, belles reliures ;
  • des livres d’artistes contemporains ;
  • de l’iconographie précieuse ;
  • des fonds spéciaux : fonds Racine, fonds Molière, fonds Béraldi et Ancely sur les Pyrénées, fonds maçonnique, fonds Pommier consacré à l'Algérie, fonds russe, fonds taurin, fonds poésie contemporaine, etc.

La Bibliothèque d'étude et du patrimoine en vidéo

Dans le cadre de sa série vidéo « Secrets d’ici », La Dépêche invite à une découverte de la bibliothèque, chef-d’œuvre art déco de l’entre-deux-guerres, inscrit aux Monuments historiques.

 

 

Suivez Rosalis